22/04/2012

Etre aussi un parent imparfait / une mère indigne

La fin de la conférence de Johanne Lemieux (il y en a peut-être qui vont dire "ouf" mais ils se trompent !)

Deux possibilités pour l’enfant adopté :
-    ne pas exprimer ses besoins (on doit deviner) mais tout espérer > déception fréquente
-    exprimer TOUT LE TEMPS ses besoins (au cas où le vrai besoin arrive) ! > lassitude de l’entourage

Il faut donc lui faire EXPRIMER ses besoins : ce n’est pas parce que je ne devine pas que je ne t’aime pas.
Il FAUT l’aider à sortir de ces stratégies.

Dire : je suis déçue de TON GESTE, et non TU me déçois. Mais je crois en toi ! et en ta capacité de faire mieux !

ILS VONT TOUT FAIRE POUR QUE L’ON SOIT DECUS ! Parce que ça les confortera dans leur auto-dénigrement.

LES COMPLIMENTER AU MOINS 5 FOIS PAR JOUR / Renforcement positif
Mais les compliments doivent être JUSTES et non exagérés.
Remarquer les EFFORTS
ATTRAPONS-LES dans les choses qu’ils font bien !
« je remarque que tu as éteint la lumière »

chasse.jpg

"je remarque que tu as tiré la chasse d'eau"


Et moi ? Suis-je capable de me complimenter moi-même de 5 choses bien faites dans la journée ? A faire ce soir…


Il est fréquent que l’enfant développe un FAUX SELF tellement il a peur d’être rejeté.
Dois-je traiter mon enfant comme je veux qu’il soit, ou comme il est ?
Quel est mon niveau d’exigence par rapport à lui ? Quel niveau d’étude ? Quelle carrière ?
N’est-ce pas moi que je veux flatter en le « réparant », en lui faisant atteindre un haut niveau d’études ?
Est-ce vraiment son bonheur que je veux, ou des honneurs pour moi ?

Je peux me permettre 5 minutes de maman indigne !!!

Commentaires

intéressant TON auto commentaire

j'ajouterai que pour une grande part, ce que tu exprimes sur tes doutes, vaut pour chacun de nos enfants, adopté ou non

Écrit par : la petite sur la photo | 27/04/2012

Merci pour ces compte-rendus très intéressants de la conférence, et ces impressions. Oui accepter de ne pas être des parents parfaits, de ne pas avoir eu des parents parfaits et de ne pas avoir des enfants parfaits tels qu'on l'imagine : tout un programme, de toute une vie sans doute;)

Écrit par : nenette | 09/05/2012

Écrire un commentaire